Lettre d’information ouverte, à l’ensemble des enseignants, partenaires des voyages de Thalassa

Association Thalassa et les cultures méditerranéennes
Il apparaît comme une évidence à un moment où la crise sanitaire a sonné l’arrêt du secteur culturel et touristique et le laisse toujours dans une incertitude anxiogène quant à son futur - malgré les réouvertures de lieux prochainement envisagées - que notre demain reste encore incertain.

Partout on peut lire l’urgence de la culture. Qu’à cela ne tienne !

Il apparaît comme une évidence à un moment où la crise sanitaire a sonné l’arrêt du secteur culturel et touristique et le laisse toujours dans une incertitude anxiogène quant à son futur - malgré les réouvertures de lieux prochainement envisagées - que notre demain reste encore incertain. Nous ne savons toujours pas aujourd’hui quand nous pourrons sereinement et définitivement retrouver le chemin qui mène aux grands lieux fondateurs de notre civilisation, aux balcons de la Méditerranée.

Peut-on parler aujourd’hui de tragédie humaine comme on parle de tragédie grecque dans la crise que nous traversons ?

Nous sommes sidérés et en colère. Nous ne comprenons pas. Nous trouvons cela injuste, inique. Pourquoi tout fermer ? pourquoi tout arrêter ? Nous pourrions - à l’infini - conjuguer les états émotionnels par lesquels nous sommes tous passés.

Nous avons été totalement pris de court par cette déferlante du mois de mars 2020. Thalassa a bien tenté de surfer un moment sur la vague pour préserver son activité, ses salariés et l’ordonnance du 25 mars nous autorisant à garder les avances des voyages sous forme d’avoirs nous a donné un sursaut d’espoir… Illusion ? Sans doute !

C’était sans compter sur cette succession de vagues épidémiques qui fragilisait de plus en plus Thalassa et la rendait vulnérable. Notre activité était devenue nulle. Deux saisons sans aucun voyage ont eu raison d’une entreprise qui n’a pas vocation à thésauriser et la persistante absence de perspective nous a tristement affectés.

L’activité du voyage scolaire telle que nous l’avons connue hier ne peut pas à ce jour et pour quelque temps encore, continuer sous sa forme originelle. C’est dit.

Pourtant, Thalassa a traversé de nombreuses crises depuis 45 ans : la guerre du golfe, la crise financière de 2009 / 2010, les attentats de Madrid et de Paris, les éruptions volcaniques… On a toujours su faire face à ces crises limitées dans le temps.

Le monde du tourisme a conséquemment vu du jour au lendemain les portes se (re)fermer, les espérances de reprises partir en fumée. Nous sommes nombreux hélas à avoir mis un genou à terre.

D’accord, les cartes sont complètement rebattues. On en prend acte !

Aujourd’hui, nous sommes profondément convaincus que rien ne sera plus tout à fait comme avant, que tout a changé…  Mais, au milieu de cette terre brulée, n’y a-t-il pas encore des arbres à planter ? C’est à cela que nous voulons nous atteler aujourd’hui avec Vous tous !

Nous avons besoin de recentrer nos efforts sur une nouvelle façon de penser le voyage sans pour autant abandonner l’idée que rien ne vaut la rencontre avec un temple grec, une fresque pompéienne, le murmure d’un vaporetto, le regard de l’autre.

Heureusement, la structure commerciale de Thalassa est adhérente à l'APST depuis plus de 30 ans et c'est donc cet organisme de garantie financière qui va prendre le relais pour les remboursements en tout ou partie, des avoirs (1).

Nous affirmons ici que nous demeurons à vos côtés et à votre disposition pour réussir ensemble la mue tant attendue, le new deal culturel et touristique.

Cette pandémie, qui continue de nous secouer durement, est aussi une opportunité singulière de réinterroger la place de la culture et du voyage dans nos vies, le rôle de la culture et du tourisme comme vecteur des transitions - écologiques, solidaires, sociétales - tant souhaitées.

Saisissons ce moment pour écrire une nouvelle page de la politique culturelle touristique pour les années à venir, pour en faire une étape et fonder un imaginaire partagé et commun de façon concertée.

Saisissons cette occasion pour imaginer et inventer de nouveaux modes d’échanges pour que cet être de communication qu’est l’humain puisse continuer à vivre dans l’équilibre et l’harmonie. Nous avons ici une pensée toute particulière pour nos adolescents qui se trouvent fauchés par cette situation à une période essentielle de leur vie et pour leur construction sociale, mentale, identitaire. C’est en pensant à eux - entre autres, mais beaucoup à eux - que Thalassa se relève peu à peu du choc économique que nous traversons tous et rassemble toute son énergie créatrice autour de ses valeurs essentielles et bientôt autour d’un prochain projet fédérateur, d’une nouvelle maison où nous retrouver…

Saisissons cette occasion unique pour expérimenter de nouveaux modus-operandi et se poser à nouveau et ensemble la question du sens de nos modes de production et de consommation, de la transition de nos usages, et de la mise en œuvre d’un projet qui milite pour une véritable mixité et diversité, pour une transmission exigeante et une attention vis-à-vis de tous les publics, en particulier les plus vulnérables.

Saisissons cette occasion pour nous souvenir d’où nous venons.

Nous revenons vite vers vous pour d’autres nouvelles !

 

1 - Il convient certes de préciser qu'en cas de force majeure et devant l'étendue du sinistre même la souscription à une assurance annulation toute cause ne peut pas être considérée. Cette assurance prenant en cause la spécificité de chaque cas d'annulation au coup par coup et non pas l'annulation de plus de 200 voyages du jour au lendemain.

 

 


Actualités & Infos
Des nouvelles de Thalassa !

Des nouvelles de Thalassa !

Depuis le printemps 2021, L'association Thalassa intervient dans les établissements scolaires. Une autre façon de penser le voyage scolaire... Lire la suite

Conférences
passées

Giorgione, un génie fulgurant

On ne sait que peu de choses à propos du peintre, son excellence et ses innovations en firent la figure indéniablement la plus populaire de la première décennie vénitienne du Cinquecento... Lire la suite

Thalassa s'engage :
UNAT
CNARELA
Suivez-nous :